« Bonjour, ça fait du bien de se saluer en français, vous ne trouvez pas ? » Ouf, effectivement un atelier enfin en français, histoire de souffler un peu ou tout simplement de pouvoir suivre ce que ce dit. Ce matin Arcad sida anime un atelier sur l’éducation thérapeutique. Une session placée sous le signe de la participation, c’est aussi ça la francophone touch ! Après avoir échangé avec les participants sur les représentations sur l’éducation thérapeutique et avoir proposé une définition collective, Arcad sida a présenté les activités du CESAC en matière d’appui à l’observance mais également du centre de formation Donya dans la formation des accompagnants. Bintou Dembelé a insisté sur l’importance de l’auto-support dans le cadre de l’appui à l’observance. Au CESAC, la plupart des activités sont menées collectivement, des groupes sont constitués au moment de l’initiation du traitement et se transforment en groupe d’auto-support sur le long terme.

Dans le contexte du passage à l’échelle de la prise en charge, le Mali s’est fixés des objectifs ambitieux en terme de nouvelles mises sous traitement. Il est néanmoins indispensable que la réalisation de ces objectifs quantitatifs ne se fasse pas au détriment des aspects qualitatifs liés à l’initiation des traitements ARV chez les nouveaux patients et à l’aide à l’observance de manière plus générale. La qualité de la prise en charge de l’infection à VIH en dépend.

Emilie



Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.