Une étude quantitative canadienne a été menée auprès de HSH de différentes communautés ethniques. Elle a été réalisée par des entretiens individuels auprès d’acteurs de préventions et des focus groupe de HSH appartenant à ces communautés. Les thèmes traités portaient sur les facteurs des comportements à risque, sur les comportements personnels et culturels, sur la perception de l’efficacité des campagnes de prévention et sur les lacunes en terme de politique publique et de recherches.

Les participants à cette enquête ont rapporté les obstacles complexes auxquels ils étaient confrontés pour avoir des rapports sexuels safe et pour pouvoir vivre leur sexualité :

- la forte homophobie au sein de leur communauté

- la peur du rejet et de la discrimination dans leur communauté

- le racisme en général et le racisme dans la communauté gay « blanche »

- le poids de la religion

- manque dans la connaissance des systèmes de soin et d’espace de soutien.

Une preuve supplémentaire que l’homophobie et le racisme favorisent les comportements à risque et qu’ils sont donc les meilleurs alliés du VIH.

Espérons que la 1ère marche internationale contre les discriminations, les stigmatisations et l’homophobie qui s’est déroulée le 2 août à Mexico apportera un vent de soutien et de solidarité à tous nos frères.

Pour en savoir plus : www.health.gov.on.ca/hiv ou james.murray@ontario.ca

David



One Response to “HSH : ce que l’on sait déjà mais qu’il est nécessaire de répéter…”

  1. Mohamed Touré Says:

    Le Mali à l’honneur,
    Nous avons eu droit à deux présentations intéressantes toutes deux en français. L’une sur la riche expérience de Arcad / sida sur l’éducation thérapeutique des patients VIH, elle a été présentée par le Dr Bintou Dembélé, directrice de Arcad/sida assistée par le Dr Salamatou Alzouma(pharmacienne à Arcad et coordinatrice du centre Donya). Deux outils élaborés par l’association sur l’éducation thérapeutique très imagés (sous forme de métaphores) dont l’un pour les adultes et l’autre pour les enfants ont été partagés avec l’auditoire lors d’une séance très participative. Le Dr Aliou Sylla, coordinateur de la cellule sectorielle de lutte contre le sida et Président d’ARCAD/SIDA a également été orateur lors d’une session sur le dépistage au cours de laquelle, il a parlé de l’expérience malienne sur le passage à l’échelle du dépistage assuré à la fois par les structures communautaires et publiques sur site et en stratégie mobile. Mohamed Touré

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.