LA VIE DES STANDS

août

12

Il y a ceux qui en ont entendu parler dans les couloirs, ceux qui sont attirés par la file d’attente, ceux qui trouvent ça «So coooooooooool !!! » et ceux qui demandent s’ils peuvent repasser demain le temps de trouver une bonne idée. Ils sont en tout cas nombreux à se presser au stand de AIDES dans le global village pour participer à la campagne « si j’étais séropositif ». Presque une centaine à se faire tirer le portrait dans la seule journée de lundi. Autant dire qu’on ne s’ennuie pas quand on est de permanence au stand « Non, vous ne pouvez malheureusement pas avoir votre photo tout de suite… Il faudrait repasser demain. Excusez-nous, nous sommes un peu dépassés par notre succès !». (En off : Non, mais il nous prend pour un photomaton celui- là ??!!)

La campagne de lutte contre les discriminations lancée en France fin 2006 est promise à un bel avenir à l’international : de nombreuses associations nous ont déjà contacté pour reprendre la campagne « Si j’étais séropositif » dans leurs contextes respectifs.

Emilie



Au milieu des stands bien rangés du hall d’exposition commercial et à quelques pas du stand de AIDES, une vieille baraque en tôle. L’étonnement d’abord, puis la curiosité. Je m’approche… Il s’agit en fait du stand de l’initiative Stop TB. Un jeune artiste Damien est là et m’explique son projet artistique. Pendant plusieurs mois, en Afrique du Sud et au Malawi, Damien est allé à la rencontre de personnes co-infectés par la tuberculose et le VIH. Les photos sont là et racontent des histoires de vies. Une belle série de portraits disposés dans cette baraque en tôle qui, m’explique Damien, est la reconstitution d’une habitation typique des townships sud-africains. La tuberculose est aujourd’hui la principale cause de décès parmi les personnes vivant avec le VIH en Afrique Subsaharienne (10% des décès renseignés) où la précarité joue un grand rôle dans la transmission de l’infection. Ces photos appellent à un engagement fort des acteurs de la lutte contre le sida pour la construction d’une réponse adaptée face à la tuberculose. Rappelons en effet que les ravages de cette infection pourrait réduire à néant tous les efforts fait pour la prise en charge du VIH/sida et l’amélioration de la qualité de vie des personnes concernées.

Les photos de Damien Schumann sont visibles sur son site internet : www.dspgallery.com

Une photo de l’installation sur la conférence a été postée dans la galerie photo du blog

Emilie



1er jour de la conférence avec l’ouverture au public du Global Village, lieu où sont présentes les associations venant du monde entier. Les stands de AIDES sont prêts (enfin presque…mais ce n’est plus qu’une question de minutes…), les militants aussi (enfin presque aussi!…les derniers arrivés sont encore en plein jet lag). Déjà beaucoup de monde sur notre stand, avec un très grand intérêt pour la campagne “Si j’étais séropostitif…” sur laquelle nous avons axé notre communication ici. Et surtout beaucoup de personnes prêtes à venir faire leur propre poster et témoigner de leur engagement dans cette lutte. Ce sera possible dès demain. DSCF8777_1.JPGUn franc succès aussi pour les clips Baby Baby, Sugar Baby et tous les autres. Des photos seront mises en ligne prochainement pour les militants de AIDES. En tout cas plein de contacts très chaleureux avec des personnes de tous horizons!

Cérémonie officielle d’ouverture ce soir et démarrage des sessions demain. A suivre…

Marie